Mon DPC avec DA3P

J'ai un espace personnel :

Login / Email :
Mot de passe :
logo da3p


Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore un espace personnel :

Nom : Prénom :
Login/Email : Mot de passe :
Date de naissance :
(jj-mm-aaaa)
Lieu de naissance :
Ville d'exercice : Activité : Libérale
Non libérale
Conseil regional de l'ordre des médecins :
(Votre email et votre mot de passe vous permettront de vous connecter à votre espace personnel)
DPC Radiologie
DPC SOFCEP Chirurgie esthétique
La blépharoplastie est une opération de chirurgie esthétique qui permet de corriger l’aspect des paupières afin de redonner un regard jeune et reposé. Cette intervention, de plus en plus pratiquée par les chirurgiens, expose à un certain nombre de risques qu’il convient d’informer et de prévenir
DPC SOFCEP Obésité
La chirurgie de l’obésité est un des 10 actes prioritaires de la HAS. La chirurgie des séquelles de l’obésité est en plein essor, car après une perte de poids importante, les séquelles en lien avec cette perte vont souvent nécessiter une approche chirurgicale. Dans le cadre de l’orientation nationale N°13, évaluation et amélioration de la pertinence des soins, l’action sur la chirurgie des séquelles de l’obésité s’inscrit donc parfaitement. Au sein de cette chirurgie, l’abdominoplastie se dégage tant par la fréquence des indications que par les risques encourus.
DPC WE : lever les barrières
Le burnout – ou syndrome d'épuisement professionnel (SEP) – désigne un état d'épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d'un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel. Il se caractérise par un processus de dégradation du rapport subjectif au travail. Concrètement, face à des situations de stress professionnel chronique, la personne en SEP ne parvient plus à faire face. La notion et l'expression « burn out » ont été introduit par Greene en 1961 dans son ouvrage « a burn out case » Puis il a été utilisé par le psychanalyste J.Freudenberger dans les années 1970. Le SEP a été parfaitement défini par Christina Maslach, Schaufeli et Leiter : c'est l'index de dislocation entre ce que quelqu'un est et ce qu'il a à faire. C'est un processus d'érosion des valeurs, de la dignité, de l'esprit et de la volonté de l'individu. Le syndrome recouvre trois dimensions : l'épuisement émotionnel, la dépersonnalisation au sein du travail (déshumanisation, indifférence) et la diminution de l'accomplissement ou de l'épanouissement personnel au travail et de l'efficacité professionnelle. Cole et Carlin considèrent qu'il s'agit d'une crise d'identité de médecins qui se sont engagés dans leur vie professionnelle avec un certain nombre de valeurs. La souffrance vient de la sensation que ces valeurs sont bafouées. Tout engagement, quel qu'il soit, repose sur trois critères : 1/ la valeur personnelle et la motivation attachées à accomplir cet engagement, 2/ le plaisir ou l'épanouissement que cela procure 3/ et les contraintes que cela engendre. A partir du moment où les contraintes deviennent insupportables, le plaisir disparaît, et les valeurs sont mises en porte à faux, ce qui fait le lit du SEP. C'est Maslach qui, par le MBI test, a permis de mieux appréhender ces trois composantes. Ce test très simple avec 22 questions permet un diagnostic facile et précis d'état de SEP, avec les trois scores : le score d'épuisement émotionnel, le score de dépersonnalisation et le score d'accomplissement personnel. Plusieurs études, toutes plus alarmistes les unes que les autres, soulignent la gravité de la situation dans le monde médical, tout particulièrement dans le domaine du plateau technique lourd. L'enquête au sein de l'American College of Surgeons, avec plus de 7905 réponses, est édifiante : 40% de SEP, 30% de symptômes de dépression Le taux de suicides notamment chez les chirurgiens est de 6,3% (contre 3,3% dans la population totale). Le taux de symptômes dépressifs s'accroît encore quand les deux personnes du couple sont chirurgiens, et semble pour certains plus important chez les femmes.Souvent, le sentiment d'accomplissement personnel demeure intact, ainsi Campbel and al, en analysant les réponses de 582 chirurgiens, ne retrouvaient que 4% de perte du sens d'accomplissement personnel, contre 32% de souffrance émotionnelle et 13% de dépersonnalisation. C'est cette souffrance émotionnelle, qui mène à la dépersonnalisation qui selon Balch et al est « adaptative ». C'est comme si, pour se protéger, le praticien mettait en place une structure mentale de cynisme afin de ne pas souffrir. En plateau technique lourd, le taux de burn out est de 40%, ce qui justifie cette action Cette action DPC est donc particulièrement d'actualité, elle est conçue par un membre de la commission HAS qualité de vie au travail, qui a écrit plusieurs articles et communications sur le thème, ainsi qu'une conférence d'enseignement de la SQOFCOT.