Mon DPC avec DA3P

J'ai un espace personnel :

Login / Email :
Mot de passe :
logo da3p


Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore un espace personnel :

Nom : Prénom :
Login/Email : Mot de passe :
Date de naissance :
(jj-mm-aaaa)
Lieu de naissance :
Ville d'exercice : Activité : Libérale
Non libérale
Conseil regional de l'ordre des médecins :
(Votre email et votre mot de passe vous permettront de vous connecter à votre espace personnel)

Aucun DPC non présentiel enregistré

DPC SIMS Hanche
L'échographie des parties molles a longtemps été dédaignée par les radiologues, puis par les cliniciens. En quelques années, grâce aux appareils récents, très performants, avec l’apparition des sondes haute fréquence et avec l'expérience acquise ou en cours d'acquisition, l'échographie a conquis une place indiscutable notamment dans l'exploration des tendons. Cet examen « de terrain », quotidien, atraumatique, dynamique, non irradiant et peu coûteux vient facilement compléter les clichés standards. Dans de nombreuses indications, il tend à se substituer à d'autres examens (scanner, imagerie par résonance magnétique (IRM)) ; l'exploration de la hanche en est une démonstration. Grâce à l'expérience acquise et grâce au matériel échographique maintenant très performant, on explore actuellement de façon particulièrement efficace et fiable la majeure partie des tendons superficiels de la hanche. Dans ces indications, l'échographie tend à se substituer à d'autres techniques d'imagerie comme l'imagerie par résonance magnétique. Les indications de l'échographie s'étendent de plus en plus à la pathologie articulaire (épanchement liquidien, synovite, corps étrangers, ligaments, kystes...) et aux lésions Place de l’échographie de hanche dans le dépistage et le traitement des pathologies musculo osseuses (fractures de contrainte...). Dans ces indications, l'échographie est encore en cours d'évaluation. Mais elle va prendre une place de plus en plus importante, supplantant l’IRM et même la radiologie standard (telle l’échographie de hanche chez le nourrisson qui a supplanté la radiographie, mais l’action se limite ici à l’échographie chez l’adulte) On peut schématiquement séparer les problèmes douloureux des régions antérieure, externe et postérieure de la hanche et du bassin. Dans chaque cas, un examen clinique approfondi doit faire la part de ce qui est en rapport avec une pathologie tendino musculaire, articulaire ou osseuse afin de guider l'imagerie. Un bilan radiographique standard est à juste titre presque systématiquement demandé. L'échographie n'est bien sûr pas systématique. Pour chaque région anatomique, elle peut cependant apporter des renseignements utiles.

Pour en savoir plus envoyer un email à support@da3p.fr