Mon DPC avec DA3P

J'ai un espace personnel :

Login / Email :
Mot de passe :
logo da3p


Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore un espace personnel :

Nom : Prénom :
Login/Email : Mot de passe :
Date de naissance :
(jj-mm-aaaa)
Lieu de naissance :
Ville d'exercice : Activité : Libérale
Non libérale
Conseil regional de l'ordre des médecins :
(Votre email et votre mot de passe vous permettront de vous connecter à votre espace personnel)
DPC Savoir faire Radiologie
Le développement de l’IRM comme moyen diagnostic fait partie du quotidien de tout radiologue. Ceux-ci ne connaissent souvent pas (ou sous estiment) les risques en lien avec la réalisation d’une IRM, surtout avec produits de contrastes gadolinés. Alors qu'elle avait, jusqu'ici, rechigné à s'aligner sur les mesures de précaution prises en Europe sur le thème de la nocivité de certains produits de contraste au gadolinium, la FDA américaine vient de durcir sa position. Elle l'a annoncé le 19 décembre 2017. L’interrogatoire des patients par le praticien radiologue est souvent succinct voire inexistant, alors que celui-ci permettrait de dépister des facteurs de risques potentiel. L’organisation des locaux et d’un matériel de réanimation et/ou d’une pharmacopée adaptée aux risques est souvent déficient. Le non respect des règles d’administration de produits gadolinés ( European society of uroradiology) est à l’origine de complications qui peuvent être dramatiques Enfin, la prescription de l’IRM avec utilisation de produits de contrastes gadolinés est souvent excessive , alors que d’une part les progrès de l’échographie pourraient se dispenser d’une IRM, et que d’autre part l’injection de gadolinium est loin d’être toujours nécessaire. Dans le cadre de la réunion annuelle « savoir-faire », particulièrement investie depuis plusieurs années dans la promotion du DPC, et dont le thème cette année est « pied et cheville », nous avons proposé une action DPC dont l’objectif principal est : connaitre et prévenir les risques liés à l’IRM (avec inhection de gadolinium) Les objectifs secondaires en sont - Connaitre les risques inhérents à l’IRM et leur fréquence - Connaitre les risques inhérents à l’utilisation de produits de contraste gadolinés - Acquérir les moyens de prévenir ces risques (interrogatoire+++) - Avoir une structure adaptée avec les moyens (pharmacopée disponible, outils de réanimation) pour y faire face - Connaitre les risques tardifs liés à l’utilisation de gadolinium (maladie des dépôts de gadolinium, fibrose systémique néphrogénique)

Aucun DPC non présentiel avec réunion enregistré